Etudes au Maroc, guide des écoles privée et public, écoles supérieures encg ensa,ISTA Maroc et de la formation professionnelle au Maroc ,licence professionnelle au maroc detail-metier



 Métier a la une
CADREUR Jouer avec la lumière, réaliser le cadrage, ajuster les mouvements de la caméra, toutes ces activités reviennent à l'équipe ' image ' qui se trouve, à ce titre, en première ligne sur un tournage.

concours au maroc 2019 : concours au maroc 2019

OCEANOLOGUE

Description du métier :
L'océanologue est un scientifique qui utilise ses compétences pour effectuer des recherches fondamentales et appliquées destinées à connaître, évaluer et exploiter les ressources des océans.

Corriger

Activité :
Des abysses aux satellites
Les mers et les océans constituent un domaine immense, complexe, d'accès difficile. Ce domaine est l'objet de deux grands types d'activités : la recherche, fondamentale et appliquée, et la mise en valeur des ressources, ce deuxième aspect étant seulement évoqué ici, dans la mesure où il est lié à la recherche.
L'océanologie nécessite la participation de spécialistes de provenances très diverses : biologistes, géologues, géophysiciens, géochimistes, physiciens, informaticiens, météorologues, etc. En fait, la plupart des disciplines scientifiques ou techniques sont représentées. Et comme dans toute activité complexe, il faut y ajouter les sciences sociales, l'économie et le droit.
En matière de recherche, l'exploration des profondeurs marines constitue l'une des priorités. Elle nécessite l'emploi d'engins habités tels que le Nautile, capable de plonger à 6 000 mètres, ou non-habités tels que le Sonar autonome remorqué (SAR), qui transmettent par câble les images perçues au-dessus des fonds. Paradoxalement, la télédétection par satellites participe aussi de cette recherche sur les fonds marins. Ces derniers sont l'objet de l'intérêt des chercheurs à bien des titres. Par exemple, c'est là que la croùte terrestre se transforme et prépare son avenir : dérive des continents, tectonique des plaques.
C'est peut-être là aussi qu'est née la vie, et non pas en surface : c'est ce que permet de supposer la théorie de l'hydrothermalisme. Mais les questions fondamentales peuvent aboutir à des réponses pratiques : prévision des tremblements de terre et des éruptions volcaniques, exploitation industrielle des nodules.
La recherche océanographique ne s'intéresse pas qu'aux profondeurs : les mouvements des masses d'eau, les vents, vagues et marées, la biologie végétale et animale, les phénomènes littoraux, etc. font partie de sa panoplie d'activités. Là encore, les conséquences pratiques sont quelquefois au bout de la recherche : météorologie, protection de l'environnement, halieutique (biologie des pêches), aquaculture, etc. Les activités d'utilité directe sont prévues d'emblée dans certains cas : contrôle sanitaire et de qualité des poissons et des coquillages, valorisation des produits de la pêche, accroissement et diversification des productions, biotechnologies.
Les activités liées aux océans deviennent de plus en plus nombreuses et tendent à transformer les mers en milieu économique et industriel, alors qu'elles avaient seulement été, jusque-là, le lieu du trafic maritime, de la pêche et de la plaisance. La naissance et l'expansion de l'océanologie sont le signe et la manifestation d'une mutation qualitative qui est peut-être loin d'être achevée. La mer n'est plus ce qu'elle était. Et ceci peut également entraîner des conséquences graves, en particulier écologiques, dont les océanographes ont à se préoccuper.

Corriger

Conditions du travail :
Savant et plongeur
Les lieux d'exercice de l'océanographe s'étendent à toutes les zones marines et zones littorales du globe. Ils sont donc potentiellement très nombreux, bien que certains d'entre eux soient plus fréquentés que d'autres : par exemple les fosses et les dorsales océaniques. L'océanologue en campagne de recherche vit et travaille sur un navire spécialisé (navire océanographique), en utilisant les équipements parfois très complexes correspondant à sa spécialité. Il sera éventuellement amené à plonger à bord d'engins submersibles.
Mais la majeure partie de son temps sera occupée à terre, dans les laboratoires où il exploitera les résultats des observations, mesures, essais, prélèvements divers, effectués en mer. Un cas particulier existe, celui des spécialistes de télédétection, qui exploitent à terre des informations transmises par satellites, mais qui sont aussi amenés à aller sur place vérifier leurs hypothèses ou leurs résultats.

Corriger

Compétences :
Un chercheur apte aux missions d'exploration
Les océanologues sont tout d'abord des scientifiques de haut niveau (ingénieurs, diplômés de troisième cycle).
Au chapitre des qualités plus spécifiques qui leur seront utiles, il faut citer l'aptitude à la rédaction (rapports, communications, articles), une certaine habileté manuelle et technique, et pour les missions et campagnes, l'esprit d'équipe, des capacités d'adaptation et l'acceptation d'un certain inconfort, voire d'un certain risque. Enfin, à tout moment, les qualités du chercheur : méthode, persévérance, imagination.
La connaissance de l'anglais est indispensable et l'informatique est d'usage courant.

Corriger

Carriére et promotions :
Carrière - Promotion
Les océanologues sont essentiellement des explorateurs et des chercheurs (recherche fondamentale ou appliquée) ou, pour une petite part, des enseignants-chercheurs. C'est dire que leur formation scientifique initiale est primordiale et de niveau élevé, bac + 5 minimum. Leur évolution de carrière sera donc celle offerte par les corps ou statuts dont ils dépendent.

Corriger

Débouché :

Proposer

Formation offerte dans les établissements suivant :



La page précédente