Etudes au Maroc, guide des écoles privée et public, écoles supérieures encg ensa,ISTA Maroc et de la formation professionnelle au Maroc ,licence professionnelle au maroc detail-metier



 Métier a la une
INGENIEUR COMMERCIAL EN INFORMATIQUE L'ingénieur commercial en informatique est responsable de la vente de produits ou services liés aux technologies informatiques. Seule personne de l'entreprise en contact quotidien avec la réalité des besoins du marché, il est chargé de gérer au mieux les relations avec la clientèle et de décrocher de nouveaux contrats. Ses talents sont très recherchés actuellement par les entreprises soucieuses d'accroître leurs parts de marché.

concours au maroc 2019 : concours au maroc 2019

INGENIEUR LOGICIEL EN INFORMATIQUE

Description du métier :
L'ingénieur logiciel est chargé d'analyser une situation ou un problème posé par un utilisateur. Il conçoit et réalise le logiciel qui répondra à la demande, puis il le teste. Eventuellement, il assure aussi l'installation et la maintenance du logiciel. Les logiciels doivent être certifiés sans erreur.
L'objectif visé est la fiabilité et la facilité d'utilisation.

Corriger

Activité :
La matière grise de l'informatique
L‘ingénieur logiciel est l'ingénieur d'études de la production industrielle de logiciels. Il conçoit et développe ou adapte des logiciels afin de répondre à la demande des utilisateurs. Il fait une analyse fonctionnelle des besoins (description très fine des fonctions ou tâches qui devront être exécutées par l'ordinateur). Il rédige un cahier des charges et réalise une maquette qui sera présentée à l'utilisateur. Le logiciel est ensuite développé et testé. Le développement consiste à rédiger toutes les instructions en langage machine.
Chargé de suivre l'ensemble du projet, l'ingénieur encadre des analystes-programmeurs. Selon l'importance du logiciel (progiciel ou logiciel clé en main), l'organisation varie : les phases de fabrication suivent un processus séquentiel ou itératif. Les méthodes et les outils diffèrent aussi : par exemple, des outils spécifiques sont nécessaires en informatique temps réel (satellites, télécommunications...).
L'ingénieur logiciel peut intervenir ou même participer à la phase de programmation. C'est lui qui supervise l'atelier de génie logiciel, ensemble des outils et méthodes d'aide à la production de logiciel, véritable machine-outil de l'industrie du logiciel.
Il semble que le métier évolue vers plus d'analyse et moins de développement, mais il reste indispensable de vérifier, de tester et d'optimiser les applications.
Une connaissance technique approfondie du matériel n'est pas nécessaire. Cependant, l'ingénieur logiciel peut être amené à conseiller un type de matériel pour la mise en oeuvre du logiciel : par exemple pour un fonctionnement en réseau.

Corriger

Conditions du travail :
Des situations variées
Des SSII aux entreprises utilisatrices
L'industrie du logiciel concerne les constructeurs, les centres de recherche, les entreprises utilisatrices et surtout les SSII (sociétés de service et d'ingénierie informatique).
Dans une SSII, l'ingénieur logiciel intervient sur plusieurs projets de logiciels et doit travailler sur les nouveaux courants d'idées et de méthodes, voire de science informatique. Il doit être à l'écoute des utilisateurs. L'activité en SSII génère parfois un certain stress du fait des délais à respecter et des conditions de travail soutenues.
Chez les constructeurs, l'ingénieur logiciel développe et propose, au bon moment, le logiciel de base nécessaire et l'adapte aux besoins personnels des clients.
Dans les centres de recherche, l'ingénieur logiciel travaille sur les outils de développement logiciel ou ateliers logiciels afin d'améliorer la qualité et la productivité.
Il peut aussi être employé par une entreprise utilisatrice assez importante qui ne souhaite pas diffuser les contenus des logiciels à l'extérieur et dispose de son propre service de développement : par exemple les grandes banques, les compagnies pétrolières, les entreprises aéronautiques ou automobiles.
Travail d'équipe et organisation
L'ingénieur logiciel travail sous les ordres d'un chef de projet. Il coordonne les interventions des analystes-programmeurs. C'est un des casse-tête de la profession. Sur des programmes complexes, dans les grandes sociétés, le travail est décomposé par petites équipes, responsables chacune d'un ou plusieurs modules. Dans une petite SSII, l'ingénieur participe à toutes les phases d'élaboration du logiciel. Dans ce cas, le logiciel est la communauté d'une équipe et chacun peut poursuivre le travail des autres.
L'ingénieur d'études doit organiser son activité et celle de son équipe en évaluant la charge de travail, afin de proposer des délais de réalisation satisfaisants pour le commanditaire et réalistes pour l'équipe. Il n'est pas facile de prévoir, au départ, toutes les implications d'une analyse fonctionnelle sur le développement du logiciel. Dans la mesure où il doit répondre au plus juste à la demande de son client, l'ingénieur logiciel travaille en liaison avec lui et peut être obligé de se déplacer.

Corriger

Compétences :
Spécialistes ou hyperspécialistes
Manipuler des algorithmes
Le logiciel est un produit abstrait. Le développement de logiciels est un monde où la facilité n'existe pas. L'ingénieur logiciel raisonne dans un univers de logique avec des méthodes extrêmement rigoureuses et précises. Une bonne culture générale technique et des connaissances approfondies en informatique sont des atouts pour comprendre les évolutions très rapides des systèmes, des méthodes et des marchés.
La principale condition de réussite dans le domaine du logiciel est la compétence des ingénieurs. L'ingénieur logiciel doit connaître les langages les mieux adaptés aux logiciels qu'il réalise et savoir passer d'un langage informatique à un autre.
Une double compétence
Pour pouvoir s'investir dans les métiers du logiciel, un certain nombre de qualités sont indispensables: disponibilité, capacités d'adaptation, de conceptualisation, rigueur, motivation, voire passion pour l'informatique et, de plus en plus, des qualités relationnelles : facilités pour dialoguer et organiser une équipe, capacités à établir des contacts avec le client pour négocier le cahier des charges. L'ingénieur logiciel doit être aussi un créateur dans la mesure où il est obligé de trouver des solutions innovantes à des situations inédites.
Des connaissances en électronique sont parfois demandées par des SSII d'informatique industrielle. Une compétence dans un autre domaine d'activités : banque, assurance, industrie... est souvent appréciée. Les systèmes d'information qui permettent de cerner les besoins des clients, dans la vente par exemple, nécessitent des compétences spécifiques comme les statistiques. La pratique de l'anglais est indispensable.
Le métier d'informaticien oblige à un effort permanent de mise à niveau.

Corriger

Carriére et promotions :
Evolution professionnelle
L'ingénieur logiciel peut s'orienter vers des métiers commerciaux : ingénieur technico-commercial logiciel, consultant marketing logiciel, ou des métiers qui requièrent de l'expérience : architecte logiciel, chef de projet, qualiticien logiciel (avec 10 ans d'expérience), spécialités de haut niveau pour lesquelles une vue d'ensemble de tout le processus est indispensable. Des ingénieurs logiciels se spécialisent dans les techniques de l'intelligence artificielle.
L'ingénieur peut, tout en restant dans le domaine du logiciel, rechercher différents secteurs d'application ou alterner des phases de recherche avec des phases d'application dans l'univers industriel. Il peut aussi fonder sa propre entreprise.
Des perspectives nouvelles existent dans divers domaines d'activités : services aux collectivités, logiciels éducatifs, multimédias, réseaux.

Corriger

Débouché :
Une demande réelle mais sélective
Après une période sombre, la situation du secteur informatique connaît une embellie. L'informatique embauche. Les SSII, et en particulier les éditeurs de logiciels, sont les premiers recruteurs sur le marché de l'informatique. C'est dans le domaine des logiciels d'application qu'il faut le plus de personnel. La plupart des SSII recherchent de jeunes diplômés, capables de s'adapter rapidement et d'évoluer selon les besoins de la société. Le recrutement se fait à un niveau bac + 5 minimum. La sélection reste exigeante, en particulier sur l'expérience professionnelle (elle peut être acquise en stages).
Les entreprises proposent généralement des contrats à durée indéterminée. En effet, la tendance est à la stabilisation pendant quelques années dans la même société.
Le domaine études et développement arrive en tête du recrutement. Il existe une forte demande dans la création, la maintenance évolutive des logiciels et l'intégration des progiciels : logiciels de groupe ou de communication, de gestion de stocks, de chaînes d'approvisionnement. Les entreprises privilégient les solutions qui consistent à utiliser des éléments logiciels standard, prêts à l'emploi. La progiciélisation est très forte dans les PME.

Corriger

Formation :
Ecole SupMTI propose un bac 5 en Génie logiciel et un Master G.L

Corriger

Formation offerte dans les établissements suivant :



La page précédente