Etudes au Maroc, guide des écoles privée et public, écoles supérieures encg ensa,ISTA Maroc et de la formation professionnelle au Maroc ,licence professionnelle au maroc



 Métier a la une
TECHNICIEN THERMICIEN Les crises successives du pétrole ont révélé toute l'importance de la thermique : auparavant les entreprises industrielles étaient dévoreuses d'énergie et les logements mal isolés. Peu importait, l'énergie n'était pas chère. Après 1973, la plupart des entreprises industrielles ont cherché à réduire leur consommation en développant des systèmes de récupération de chaleur, en investissant dans des installations plus sobres et pourvues de systèmes de contrôle et de régulation. Dans le bâtiment, la recherche du confort lié à l'optimisation des coûts a également fait la part belle à l'industrie thermique. Enfin les consommateurs et les gouvernants à l'échelon national ou des collectivités territoriales se sont préoccupés des effets de la production d'énergie et de chaleur sur l'environnement. Rien d'étonnant, dans ces conditions, à ce que la profession de thermicien soit en pleine évolution, qu'elle se diversifie et s'enrichisse dans le même temps.

concours au maroc 2017 : concours au maroc 2017


Accueil => Scolarité et Handicap => Handicap Visuel


Pas encore d'établissement dans cette catégorie !
Profitez en pour y ajouter votre établissement si il correspond à cette catégorie.

Warning: rand() expects exactly 2 parameters, 1 given in /home/moroccop/public_html/pub-middel.php on line 2
Agence web Maroc

 


Handicap Visuel au Maroc


           De nombreux instituts pour non-voyants ont participé aux troisièmes journées d’études organisées par la Ligue braille du Maroc sous le thème “Education, formation et qualification des non-voyants". L’occasion de débattre des blocages qui entravant la scolarisation, la formation et l’intégration des handicapés visuels. La plupart des participants, se sont élevés contre l’archaïsme des outils didactiques qui sont toujours en usage pour l’éducation des handicapés visuel, dont la fameuse méthode braille, l’insuffisance des programmes et méthodes d’enseignement et leur inadaptation à la situation des handicapés visuels. Au menu, d’autre griefs comme l’absence de bibliothèques sonores et en braille et des journaux et revues pour non-voyants, le manque de salles et espaces pour les activités de loisirs, d’éducation physique et de sports et l’absence des matières d’enseignement scientifique.
           Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il y aurait 180 millions des handicapés visuel dont 60 % en Afrique, en Chine et en Inde. Pour l’OMS, qui a lancé avec le concours d’ONG internationales, un programme concerté d’action mondiale vision 2020, la cécité n’est pas toujours inexorable. En effet, 80 % de cas de cécité dans le monde peuvent être évités. Notamment ceux dus à la cataracte dont souffrent plus de 50 % de non-voyants sur la planète.
En conclusion les recommandations ont porté sur la nécessité de rendre obligatoire la scolarisation d’enfants non-voyants et malvoyants et de généraliser l’enseignement pour les handicapés visuels dans la perspective de leur intégration.
           Au Maroc, où les jeunes déficients visuels scolarisés en milieu ordinaire restent des exceptions l'analyse est similaire. "Il est nécessaire que les enseignants connaissent tous le Braille et ce n'est pas le cas", estime Fatima-Zohra Täifor, professeur de Français au Maroc.
En termes de scolarisation, dans la plupart des pays du monde, le milieu dit ordinaire, avec des élèves voyants, arrive en tête.