Etudes au Maroc, guide des écoles privée et public, écoles supérieures encg ensa,ISTA Maroc et de la formation professionnelle au Maroc ,licence professionnelle au maroc detail-metier



 Métier a la une
ENSEIGNANT CHERCHEUR(du superieur) L'enseignant du superieur est aussi un chercheur :il participe,dans sa discipline,à la création du savoir et à la transmission des connaissances dans les universités,instituts ou écoles où sont formés les cadres, les chercheurs et les enseignants de demain.

concours au maroc 2019 : concours au maroc 2019

TECHNICIEN EN INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Description du métier :
Ce technicien participe à l'étude, à la réalisation ou à la maintenance de la partie informatique des systèmes industriels.

Corriger

Activité :
De l'analyse à l'intégration
Son activité comprend trois fonctions principales.
Analyser et concevoir les logiciels chargés du pilotage et du contrôle des machines.
A partir du schéma d'ensemble défini en collaboration avec le client et l'automaticien (étapes du processus, boucles de régulation, etc.), il conçoit et écrit. Ce programme traduit la suite des opérations à effectuer par la machine en une série d'instructions compréhensibles par l'ordinateur (codage). Dans le programme, il prévoit, en plus du pilotage proprement dit, des procédures de contrôle de fonctionnement et des procédures de diagnostic d'erreur et de pannes. Le programme une fois terminé, il effectue des tests de simulation et vérifie la conformité des résultats. La mise au point définitive s'effectue étape par étape sur la machine. Il rédige les dossiers techniques concernant l'utilisation et la maintenance du programme. Il peut assurer la maintenance des logiciels existants : recherche d'erreurs, modifications destinées à améliorer les performances du système. On lui confie rarement la totalité d'un projet, mais plutôt un module.
Réaliser, installer et améliorer le matériel
Dans cet aspect de son travail, on demande le plus fréquemment à l'informaticien industriel d'assembler des cartes électroniques afin de constituer l'équipement de contrôle-commande d'un système. Au préalable, il a défini les différentes fonctions informatiques à réaliser, et il a choisi sur catalogue les composants électroniques (microprocesseurs, mémoires...) susceptibles de remplir ces fonctions.
Dans cette perspective, ce technicien est donc un ensemblier qui utilise le matériel disponible sur le marché pour construire la commande adaptée à une installation et en assurer la maintenance (localisation de la carte défaillante, dépannage par échange standard).
Intégrer et interconnecter des systèmes
Dans les petites et moyennes entreprises, il a surtout en charge le traitement des données dans le cadre de l'informatisation d'un processus. Dans les grandes entreprises très structurées et disposant d'un service d'informatique industrielle, il est très souvent un homme d'interface qui relie et rend compatibles les différents éléments d'un réseau (matériels de conception, de fabrication, de gestion de production) afin d'obtenir un bon fonctionnement de l'ensemble.

Corriger

Conditions du travail :
Dans l'industrie mais aussi dans les SSII
Ce technicien travaille principalement dans des entreprises industrielles, en collaboration, avec des ingénieurs ou des chefs de projet, en atelier de développement logiciel et matériel, en laboratoire d'essais, tests et mesures, en plate-forme d'intégration ou en bureau des méthodes. Hors entreprise, il participe aux chantiers d'installation et de mise en service ainsi qu'à la maintenance sur site.
Il peut aussi être employé dans des sociétés de services et d'ingénierie informatique (SSII) lorsqu'elles ont des départements spécialisés. Dans ce cas, il sera amené à effectuer des missions plus ou moins longues dans les entreprises clientes, ce qui nécessite une grande disponibilité.

Corriger

Compétences :
Sens de la communication et interdisciplinarité
Le technicien en informatique industrielle doit avoir une bonne connaissance des systèmes de production dans leur ensemble. Au sein d'une équipe, il travaille en étroite collaboration avec des spécialistes d'autres disciplines (robotique, automatisme, électronique, gestion de production assistée par ordinateur...), ce qui implique la maîtrise de différentes technologies et langages.
Aux compétences techniques, il doit allier des qualités personnelles comme l'autonomie, l'aptitude au travail en équipe ou encore la curiosité car il doit constamment se tenir au courant des évolutions technologiques des logiciels et des matériels ainsi que des modes d'organisation des entreprises. Dans ce domaine, il doit être capable d'appréhender les interactions qui existent entre la production et les autres services, être à l'écoute des utilisateurs et savoir leur répondre dans un langage accessible.

Corriger

Carriére et promotions :
Vers la conduite de projet
Une grande mobilité professionnelle en début de carrière permet au technicien en informatique industrielle d'acquérir rapidement de l'expérience. Il peut alors progresser dans la filière en devenant ingénieur ou chef de projet par la voie de la formation continue. Il peut aussi évoluer vers des fonctions commerciales ou technico-commerciales, notamment dans les SSII.

Corriger

Débouché :
L'informatique industrielle en pleine croissance
La tendance est la gestion informatique globale des entreprises. L'informatisation concerne toutes les fonctions : achats, marketing, service après-vente, suivi financier, études, méthodes... La mise en relation des différents services par l'intermédiaire d'un réseau de télécommunications piloté par ordinateur, apparaît comme une nécessité pour les entreprises. Celles-ci doivent en effet gérer une masse d'informations et dans un minimum de temps, pour rester compétitives. A noter que les applications de l'informatique industrielle s'étendent aux banques, aux assurances, à la distribution, aux transports.

Corriger

Formation offerte dans les établissements suivant :



La page précédente