Etudes au Maroc, guide des écoles privée et public, écoles supérieures encg ensa,ISTA Maroc et de la formation professionnelle au Maroc ,licence professionnelle au maroc



 Métier a la une
CONDUCTEUR D'INSTALLATIONS AUTOMATISEES L'emploi de conducteur d'installations automatisées est apparu avec l'introduction de la productique dans les entreprises. Sa mission : faire tourner, avec le maximum d'efficacité, une ligne de fabrication intégrant une suite de machines automatisées dans les secteurs de l'agroalimentaire, de la chimie, de la métallurgie, etc.

concours au maroc 2017 : concours au maroc 2017

INGENIEUR ELECTRONICIEN

Description du métier :
Les ingénieurs électroniciens contribuent aux projets les plus divers : radio transmissions civiles et militaires, écran haute définition pour radar de contrôle aérien, simulateur de vol, scanners, matériel informatique, stimulateurs cardiaques, détection acoustique sous-marines…

Corriger

Activité :


Recherche - études - commercialisation


Recherche


L'ingénieur-recherche prépare l'électronique de demain. Dans le laboratoire d'un
constructeur, il traduit les découvertes des physiciens (nouvelles propriétés des
matériaux, etc.) en applications industrielles et en solutions techniques, qui pourront
être reprises par les services d'études lorsqu'ils auront à concevoir un nouveau
produit. Quelques exemples : transistors hyperfréquence, capteurs acoustiques... FACE="Verdana">


Etudes


L'ingénieur d'études est le plus souvent chargé de mener à bien un projet complexe
: radar, simulateur de vol, téléphone mobile, téléviseur haute définition, puces,
Asics (circuits intégrés personnalisés)...


Il commence d'abord par rechercher les solutions techniques les mieux adaptées au
cahier des charges : création de circuits associant transistors, microprocesseurs, etc.;
réalisation de logiciels capables de traiter les signaux numérisés pour remplir
différentes fonctions (détection, modulation...).


Au cours de son travail, l'ingénieur utilise la CAO (conception assistée par
ordinateur) pour effectuer le tracé des différents schémas, rechercher les composants
nécessaires, tester diverses hypothèses techniques. Il est aidé dans ce travail par une
base de données informatique qui met à sa disposition une bibliothèque de composants.


Lorsqu'il conçoit l'architecture d'un circuit intégré, il définit d'abord les
fonctions électroniques de ce composant (amplification, etc...). Puis, par chacun des
blocs fonctionnels, il choisit les réseaux de transistors ou les circuits programmables
nécessaires à sa réalisation.


Une fois le schéma d'ensemble tracé sur l'écran d'une puissante station d'IAO (I
comme Ingénierie), il vérifie par simulation que toutes les fonctions sont bien
remplies. Il passe alors à l'élaboration du prototype : placement des circuits logiques,
tracé exact de leurs connexions. Enfin, il procède aux tests finals et édite le masque
qui servira à fabriquer le circuit.


Essais


L'ingénieur d'essai intervient sur des produits fabriqués à l'unité ou sur des
prototypes de grande série.


Il définit les méthodes de tests et choisit les équipements. Dans le cas de tests
automatiques, il développe le logiciel qui contient toute la suite des simulations et
mesures à mettre en oeuvre. A partir des résultats des tests effectués, il propose
éventuellement des améliorations au service d'études.


Fabrication


En électronique professionnelle, il coordonne l'intégration de tous les éléments
d'un système complexe (radar, etc.). En électronique grand-public, l'ingénieur
électronicien est responsable d'une ligne de fabrication : approvisionnements, respect
des quantités, délais, qualité, coûts...


Commercialisation


L'ingénieur d'affaires travaille à des projets d'installations sur mesure. Il traduit
les besoins du client en un dossier technique. Il chiffre le projet, précise les délais.
Puis il négocie. Si le contrat est conclu, l'ingénieur d'affaires suit le déroulement
de travaux et assure la recette de l'installation (vérification qu'elle est bien conforme
au cahier des charges, en présence du client).




Corriger

Conditions du travail :


Industries électroniques surtout


La moitié environ des ingénieurs électroniciens travaille dans le seul secteur des
industries électroniques. Et tout particulièrement dans les entreprises d'électronique
professionnelle : radiocommunications, imagerie médicale, détection, radionavigation,
etc.


Mais ils travaillent aussi dans de nombreux autres secteurs de l'économie : sociétés
de services (études, conseil, assistance technique), télécommunications, construction
électrique, aéronautique, automobile, les sociétés de transport : recherche (CNRS),
ministère de la Défense, ministère de l'Intérieur.




Corriger

Compétences :


Méthode, créativité, communication


L'informatique, comprise comme un outil permettant de réaliser ces fonctions, a donc
désormais une place prépondérante dans la culture de l'ingénieur électronicien. Selon
son parcours de formation, il acquiert une qualification pointue dans l'une des grandes
familles de l'électronique : traitement du signal, micro-électronique, hyperfréquences,
optronique...


D'autre part, l'innovation incessante et la complexité des systèmes réalisés
demandent de bonnes capacités d'analyse, d'abstraction, de la méthode, une grande
créativité et des efforts permanents de formation. Enfin le travail en équipe exige un
sens indispensable de la communication. La pratique de l'anglais est absolument
nécessaire.




Corriger

Carriére et promotions :


Une carrière à la mesure de son expérience


Les premiers emplois sont souvent des emplois de bureau d'études ou des emplois
d'ingénieurs d'essai. L'évolution de carrière se traduit généralement par la prise de
responsabilité dans des fonctions technico-commerciales (ingénieur d'affaires) ou par la
direction d'une unité de production. En fonction des études, l'ingénieur peut évoluer
vers un poste de chef de projet ou de directeur technique.




Corriger

Débouché :

Proposer

Formation offerte dans les établissements suivant :



La page précédente