Etudes au Maroc, guide des écoles privée et public, écoles supérieures encg ensa,ISTA Maroc et de la formation professionnelle au Maroc ,licence professionnelle au maroc detail-metier



 Métier a la une
SECRETAIRE Le secrétariat occupe près d'un million de personnes, essentiellement des femmes. On trouve des secrétaires dans tous les secteurs : services, industrie, fonction publique, les grandes ou petites entreprises.

concours au maroc 2019 : concours au maroc 2019

EDITEUR

Description du métier :
L'éditeur dirige une maison d'édition. Véritable chef d'entreprise, il est présent à toutes les étapes du processus qui aboutit à la vente d'un livre. Il réunit sous une même casquette les fonctions de directeur littéraire, directeur technique et directeur commercial. Rechercher et choisir les ouvrages, suivre leur fabrication, assurer leur commercialisation, tels sont les trois volets de son activité.
Selon la taille de la société, l'éditeur assume lui-même ces diverses fonctions ou en délègue une partie à ses collaborateurs. Mais tous les éditeurs ont en commun le pouvoir de décision, et la responsabilité qui en découle.

Corriger

Activité :


Du choix du texte à sa commercialisation


Rechercher et choisir les ouvrages


L'éditeur reçoit les manuscrits. Aidé par un comité de lecture, guidé par son
goût et son flair, il opère une sélection, tout en tenant compte de la notion de coût.
Mais l'éditeur ne se contente pas d'attendre les manuscrits, il prend souvent
l'initiative de contacter les auteurs afin de leur proposer la réalisation ou la
réédition d'un ouvrage, en leur précisant les caractéristiques souhaitées. En cas
d'accord, il négocie le contrat qui lie les auteurs, (écrivain(s), illustrateur(s),
traducteur(s)... selon les cas) à la maison d'édition. Enfin, il suit la réalisation du
manuscrit.


Directeur littéraire, sa tâche consiste à trouver un manuscrit publiable - ou à le
commander- à le lire, le juger (aidé en cela par l'avis de lecteurs), éventuellement le
corriger ou le faire remanier...


Suivre la fabrication


Incombent aussi à l'éditeur des tâches techniques. Contacter les fournisseurs : le
papetier, l'imprimeur, le brocheur. Définir toutes les caractéristiques du livre :
format, nombre de pages, illustrations, typographie. Enfin, contrôler la fabrication :
corriger les épreuves, s'assurer que les délais seront respectés.


Certains ouvrages pratiques, éducatifs ou professionnels pourront aussi être édités
cédérom.


Commercialiser et promouvoir le livre


Aimer et publier un livre, c'est bien. Mais pour que le plaisir soit partagé, encore
faut-il qu'il soit diffusé et distribué. Directeur commercial de sa société,
l'éditeur fixe le tirage et le prix de vente du livre, et en assure la promotion. Il
supervise la réalisation des textes publicitaires, prépare des argumentaires de vente,
prend des contacts avec les médias.


Les grandes maisons d'édition se chargent elles-mêmes de toutes les opérations de
diffusion et de distribution pour leur propre compte. Les petits éditeurs, eux, font
souvent appel à des distributeurs.




Corriger

Conditions du travail :


Vie parisienne


Quelle que soit l'importance de la maison d'édition, les éditeurs sont toujours
responsables de ce qu'ils font paraître. En effet, l'éditeur, dont le nom figure sur la
couverture de l'ouvrage, est engagé personnellement lorsqu'un ouvrage est édité. Seul
à décider mais parfois contraint à prendre des risques, l'éditeur doit rester
conscient que succès ou échecs sont souvent imprévisibles.


Les conditions de travail varient d'une maison à l'autre. Par exemple, les petits
éditeurs se doivent d'être polyvalents et connaissent souvent des horaires très
chargés. L'éditeur est par ailleurs amené à se déplacer fréquemment, pour rencontrer
les auteurs, les sous-traitants, participer à diverses manifestations littéraires...




Corriger

Compétences :


Enthousiasme mais aussi réalisme


Il est très difficile de définir un profil type de l'éditeur (ou de l'éditrice). Si
l'on excepte les éditeurs de père en fils, les éditeurs ont toutes les origines :
polytechniciens, universitaires ou encore anciens journalistes ; mais la grande majorité
des éditeurs a débuté dans l'édition et gravi les échelons....


Quels que soient leur formation initiale et leur parcours professionnel, tous les
éditeurs ont besoin d'une bonne dose d'enthousiasme et de passion venant compléter une
solide culture générale et une grande curiosité.


Par ailleurs, l'éditeur doit être un commercial avisé sachant se constituer une
clientèle et la fidéliser. Les éditeurs de littérature doivent avoir de l'intuition
afin de savoir quelle oeuvre originale sera capable de conquérir un public. Les éditeurs
spécialisés, doivent bien connaître les attentes de leurs lecteurs potentiels... Dans
tous les cas, il faut être capable de calculer les risques financiers et garder un
certain réalisme.




Corriger

Carriére et promotions :


Evolution sur le tas


Les jeunes diplômés débutent le plus souvent au niveau du secrétariat d'édition,
en tant qu'assistants d'édition. Après avoir fait preuves, ils peuvent accéder à des
postes comportant plus de responsabilités, tels que celui d'éditeur. Le métier
d'éditeur s'acquiert donc sur le tas, la fonction n'étant accessible qu'après une
solide expérience professionnelle.


Le meilleur moyen de décrocher un premier contrat, après l'obtention d'un diplôme,
est encore d'effectuer un stage dans un éditorial.




Corriger

Débouché :


Un secteur qui évolue mais qui embauche peu


Le secteur de l'édition embauche peu, les maisons d'édition faisant appel à la
sous-traitance ou à des professionnels indépendants (traducteurs, lecteurs...).
L'éditeur est souvent héritier d'une maison d'édition ou créateur de sa propre maison.
Il peut aussi être cadre supérieur.


Le petit éditeur doit parfois occuper des emplois parallèles (correction,
formation...). Les salaires sont donc très variables d'un éditeur à l'autre.




Corriger

Formation offerte dans les établissements suivant :



La page précédente