Etudes au Maroc, guide des écoles privée et public, écoles supérieures encg ensa,ISTA Maroc et de la formation professionnelle au Maroc ,licence professionnelle au maroc detail-metier



 Métier a la une
TECHNICO-COMMERCIAL EN INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES Le technico-commercial intervient chaque fois que la vente d'un produit exige, de mettre en liaison les besoins spécifiques d'un client et les qualités techniques d'un produit.

concours au maroc 2019 : concours au maroc 2019

DESIGNER INDUSTRIEL

Description du métier :
Le design industriel est né aux Etats-Unis dans les années 30. Leur rôle : donner à un objet fabriqué par l'industrie une enveloppe séduisante, fonctionnelle, intégrant des impératifs techniques et de coûts imposés l'entreprise.

Corriger

Activité :


Une fonction stratégique pour le développement de l'entreprise


Le design est une discipline qui concerne l'ensemble de la démarche industrielle, elle
ne se limite pas à la recherche créative. Le design n'est pas une technique déguisée,
c'est avant tout un processus qui permet à l'entreprise de s'interroger sur ses
capacités à innover, à répondre à de nouveaux besoins des consommateurs, à aller
plus loin dans la recherche de la qualité. La principale mission du designer est donc de
participer au développement qualitatif de l'entreprise en introduisant une dimension
créative et innovante.


Dans les grandes entreprises, le design est considéré comme une fonction essentielle
et économiquement rentable du processus industriel avec ses propres missions et méthodes
de travail. Il concerne la mise en forme des produits, mais également le choix des
matériaux, les caractéristiques ergonomiques, les diverses fonctions que doit remplir
l'objet.


De nombreux domaines d'interventions


Le designer intervient dans des domaines très divers, essentiellement ceux qui
concernent les biens de consommation et les biens d'équipement. Logotypes, emballages
(packaging), imprimés promotionnels et commerciaux, stands d'exposition, aménagements
des locaux et des surfaces de vente, tout concourt, autant que le produit lui-même, à la
réussite commerciale de l'entreprise. Le designer intervient à tous ces stades de la vie
d'une entreprise.


De la conception de produit à la création d'un environnement


Le designer de produits conçoit, dans les secteurs industrialisés les plus variés,
des objets de grande consommation aussi bien que des systèmes industrialisés les plus
techniques, en passant par des biens d'équipement et de production (téléviseurs,
ordinateurs, véhicules, outillage...). Son travail peut aller de la simple intervention
sur l'amélioration des qualités esthétiques d'un objet à la conception complète du
produit et au processus qui en permet la fabrication.


Le designer d'emballage et de conditionnement a un rôle très important. Au moment de
la vente, c'est souvent par l'emballage que le public prend connaissance du produit. La
grande consommation étant actuellement le secteur le plus sensible au design, l'emballage
représente un marché économique considérable.


Le designer environnement doit créer un environnement favorable à la consommation. Il
peut intervenir dans l'aménagement des lieux de travail, l'agencement de magasins,
l'aménagement de stands, d'espaces commerciaux... tout ce qui concourt à mettre en
valeur l'image de marque de l'entreprise.


Il peut également intervenir dans l'aménagement des espaces publics et concourir
ainsi à l'identité des villes et des collectivités.


Du schéma au prototype




Le travail effectué par le designer se déroule, en règle générale, en
trois étapes :





  • une phase de recherche pendant laquelle le designer prend connaissance des diverses
    contraintes du problème qui lui est soumis, opère des choix techniques, ergonomiques,
    esthétiques et économiques aboutissant à plusieurs propositions ;

  • après sélection d'un avant-projet issu de la phase de recherche, se déroule la phase
    projet au cours de laquelle sont étudiées, par le designer et les services techniques de
    l'entreprise, toutes les options de structure et de forme qui aboutissent à des plans
    ainsi qu'à des maquettes destinées à permettre de visualiser le projet ;

  • la phase projet définitif, qui est la phase de mise au point technique, et qui se
    traduit par la réalisation des prototypes et des pré-séries destinés à tester la
    faisabilité technique et l'accueil commercial du projet.


Durant chacune de ces phases, les designers industriels intègrent largement à leur
travail les nouvelles technologies (DAO-CAO, images de synthèse, prototypage rapide et
maquette numérique, représentation holographique...).




Corriger

Conditions du travail :


Participer à tout le processus de fabrication


Le designer est associé très tôt au processus de conception. Il s'intègre donc à
une équipe qui, à tous les niveaux, participe à la démarche de conception d'un produit
: décideurs, chercheurs, ingénieurs, spécialistes de bureaux d'études, techniciens. En
contact avec tous ces participants à l'innovation et sans se substituer à eux, il est un
homme de consensus entre tous les artisans de la création. De fait, aujourd'hui, le
designer tend de plus en plus à devenir un ingénieur-designer, capable de dialoguer avec
tous les responsables dans l'entreprise.




Corriger

Compétences :


Allier le sens de l'esthétique et des connaissances techniques


Le designer allie un sens artistique et des capacités créatrices à des connaissances
techniques. Travaillant dans des domaines industriels très différents, le designer
industriel est à même de faciliter des transferts de technologies. Par exemple, ayant
observé l'utilisation de céramiques techniques dans l'électronique, il peut proposer
d'utiliser ces mêmes céramiques pour un nouveau type de joint en robinetterie, puis pour
un frein de moulinet de pêche, etc.


Le designer doit comprendre le langage de l'entreprise. Il est sensible aux problèmes
de production, d'investissement et de marché quand il aborde des choix technologiques et
des innovations. Par ailleurs, il est familiarisé avec la psycho-sociologie, les
techniques du marketing et du management, afin de mieux répondre aux attentes des
consommateurs. Il est également préoccupé des questions de protection de
l'environnement.


Dans des secteurs comme l'automobile, le meuble ou le textile, où l'aspect extérieur
est très important, le designer a une grande responsabilité dans la réussite d'un
nouveau produit. La sensibilité à la mode, à l'évolution de la société, la capacité
à anticiper et un sens artistique développé sont des qualités primordiales pour un
designer.




Corriger

Carriére et promotions :


De l'assistant au manager


De designer junior à directeur de création, différents niveaux hiérarchiques
peuvent être franchis. Les assistants designers peuvent être recrutés après un BTS,
mais il interviendront plutôt dans des tâches d'exécution et de traduction plastique.


Le jeune diplômé de niveau bac+4 à 5 commence à acquérir une expérience
professionnelle souvent dans de petites agences, le temps d'un projet. La majorité des
débutants cependant est recrutée par les entreprises qui actuellement embauchent plus
que les agences. Certaines grandes entreprises recrutent leurs designers (lorsqu'elles ont
un département design) avec un statut de cadre. En règle générale les débutants font
les roughs (esquisses), les plans, le rendu sur ordinateur. On leur confie rarement un
projet en terme de création.


Après avoir fait ses preuves au sein d'une équipe pluridisciplinaire (création,
marketing, développement...), le designer peut encadrer une équipe pour un projet
important, devenir chef de projets, directeur de création ou plus tard, pourquoi pas, '
design manager ', ou encore s'installer comme indépendant.


Le poste de 'design manager' a fait son apparition dans les entreprises depuis peu.
Cette fonction implique une grande capacité d'expertise dans le design industriel et une
bonne aptitude au management.




Corriger

Débouché :


Débouchés, rémunération


Le choix d'une véritable formation en design industriel (bac+4 à 5) est important
pour la suite de la carrière professionnelle. Aujourd'hui, les entreprises industrielles
ont surtout besoin de designers ayant, en plus de leur compétence artistique, des
connaissances techniques et technologiques dans un grand nombre de domaines (compétence
en matériaux, construction, ergonomie, analyse de la valeur, connaissances artistiques,
sociologie...).




Différentes possibilités s'offrent aux jeunes designers :





  • s'insérer dans une entreprise, à divers niveaux : bureaux de design intégré, bureaux
    d'études, direction de produit, direction générale (design management) ; c'est une
    tendance nouvelle, le design intégré est devenu le principal débouché des jeunes
    diplômés ;

  • travailler dans les agences de design en tant que salariés ;

  • s'installer en profession libérale et travailler comme consultants indépendants ;

  • créer leur propre agence.




Corriger

Formation offerte dans les établissements suivant :



La page précédente